mososah
obser
twitter
facebook Mososah (2)

capLeft

capRight

 Les acteurs du logement

 Répertoire des projets

 Sites recommandés

Revue de presse

faire un don

Carton rouge à USAID

Cette rubrique est destinée à alerter, en images, sur l’inadaptation de certains programmes, la mauvaise qualité voire les abus constatés en matière de construction de logements en Haïti. USAID en fait les frais aujourd’hui, pour les maisons construites près de Caracol, sur la côte Nord. Nous espérons que l’agence américaine trouvera le moyen de remédier aux nombreux défauts relevés…

L’équipe de l’Observatoire – 18 mars 2014

Lentement et sans bruit, le « village » d’Ekam, également appelé Ti Koulin, a accueilli ses premiers habitants en octobre dernier. Le premier bilan est pour le moins mitigé en ce qui concerne la qualité des constructions. Récemment, 7 réservoirs ont été renversés par le vent – hors période cyclonique – qu’ils soient tombés de leur support ou que celui-ci ait été directement renversé. « Il s’en est fallu de peu qu’il y ait des blessés, des enfants qui jouaient dehors, remarque l’un des bénéficiaires de ces maisons. »

Photo1

Photo2

Photo3

Les habitants regrettent également les aménagements pour le moins inconfortables de ces maisonnettes. « Il faut par exemple sortir de la chambre sur la galerie pour aller à la salle de bain, explique un habitant (un agencement que l’on remarque dans la plupart des grands programmes de logements construits depuis 2010, au Village Renaissance ou au Morne à Cabris, ndlr). Imaginez, quand je me lève le matin, tout le monde me voit passer pour aller aux toilettes. » Certains ont d’ailleurs installé un panneau de bois pour clore cette galerie arrière, malgré l’interdiction, formulée lors de la remise des logements, d’effectuer des travaux dans les logements.

Photo4  Photo5

En outre, l’eau des douches ne peut pas s’évacuer par les bondes qui ont été mal installées. Le résultat : une humidité qui stagne dans la salle de bains, sauf à être évacuée mécaniquement après chaque utilisation du lieu. Certaines maisons ont été livrées avec des équipements brisés (toilettes), des portes, voire des serrures manquantes.

Photo6   Photo7

« Il y a également un espace entre la toiture et les murs de la maison, remarque encore un habitant. Cela nous empêche de nous protéger des moustiques et des araignées qui entrent par là. »

A ce jour 683 des 750 maisons sont habitées, en échange d’un loyer de 20 000 HTG. Certaines des familles sont celles des travailleurs du Parc industriel de Caracol. D’autres sont des réfugiés du tremblement de terre. L’eau et l’électricité sont disponibles dans chacune d’entre elles, mais les parties extérieures ne disposent d’aucun éclairage nocturne. Le village ne dispose par ailleurs d’aucun dispensaire, ni commerce. Le seul service collectif accessible est une école construite par les Coréens de S et H Global. « Mais bien-sûr, nous n’avons pas eu le choix, quand nous sommes arrivés, Mme Foster représentant de la CHF (aujourd’hui Global Communities) nous a dit : c’est à prendre ou à laisser. »

D’après le service de communication de l’USAID, qui a accepté de répondre à nos questions, « de nouvelles tours d’approvisionnement en eau ont été élaborées et l’ensemble de ces dispositifs seront remplacés ». L’agence américaine estime en revanche qu’il est de la responsabilité des habitants de se protéger des insectes « via des moustiquaires et l’entretien de leur environnement ». Quant à l’évacuation de l’eau de la salle de bain, elle pourrait être assurée « via un rideau de douche » ( ?). L’USAID assure avoir déjà entamé la démarche de « fournir et d’installer des éclairages de rue supplémentaires ». Des engagements que l’Observatoire ne manquera pas de suivre

 

Pour en savoir plus : Les maisons controversées d’Ekam

 

Les articles de l’Observatoire du logement en Haïti peuvent être reproduits gratuitement, à condition d'en indiquer clairement la source (© Observatoire du logement en Haïti) et l’auteur, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support papier la mention de l'adresse de notre site (www.observatoiredulogementenhaiti.org) est exigée. En revanche, les documents de la rubrique Réflexion relèvent de la propriété intellectuelle de leur auteur, seul à pouvoir délivrer l'autorisation de (re)publication. 

footerCapLeft

facebook twitter Mososah (2)
[Accueil] [Qui sommes nous] [Contact] [Participer]

footerCapRight