mososah
obser
twitter
facebook Mososah (2)

capLeft

capRight

 Les acteurs du logement

 Répertoire des projets

 Sites recommandés

Revue de presse

faire un don

Carton rouge à Food for the Poor

Cette rubrique est destinée à alerter, en images, sur l’inadaptation de certains programmes, la mauvaise qualité voire les abus constatés en matière de construction de logements en Haïti. Food for the Poor en fait les frais aujourd’hui, pour ses maisons construites à Quartier-Morin, sur la côte Nord. Nous espérons que l’ONG trouvera le moyen de remédier aux nombreux défauts relevés…

L’équipe de l’Observatoire, 24 août 2013

 

Le Fonds d’assistance économique et sociale (FAES) et Food for the Poor viennent d’annoncer la signature d’un contrat pour la construction de 1000 maisons dans le corridor nord du pays, cette zone entre Cap Haïtien et Ouanaminthe. Le programme sera financé par la Banque interaméricaine de développement et l’USAID.

 

Les maisons conçues par l’ONG américaine émaillent Haïti depuis de nombreuses années. Mais quand on voit ce qu’il est advenu à celles précédemment construites dans la zone, il y a tout lieu de s’inquiéter.

Lors de son passage à Quartier-Morin, l’équipe de l’Observatoire a visité des maisons de manière aléatoire et recueilli les témoignages de leurs habitants. Aucune des maisons dans lesquelles nous sommes entrés n’était exempte de profondes fissures et leurs dalles de béton s’effritent sérieusement. Les habitants, qui ont contribué à l’achat des sacs de ciment et à l’apport en eau sur le chantier, estiment que la qualité des matériaux utilisés est insuffisante. Ceux qui en ont les moyens ont déjà investi plusieurs milliers de dollars haïtiens dans des réparations.

 

 

 

Mais les réparations ne peuvent pas tout. Les dernières constructions ont été installées tout près du rivage, en mars 2010. La zone est inondable et effectivement inondée chaque année, jusqu’à 1,50 m de hauteur… Une partie des habitants de ce lotissement sont des sinistrés du 12 janvier 2010 qui avaient regagné leur région d’origine. Les autres sont des familles de la région dans le besoin.

 

Contactée par l’Observatoire, Food for the Poor a indiqué être informée de la situation depuis peu et envisager des réparations. « Nous avons construit de nombreuses maisons dans cette partie d’Haïti, avec un ancien partenaire, a expliqué Angel Aloma, directeur exécutif de FFTP en Haïti. Mais nos administrateurs et ingénieurs ont visité la zone il y a deux semaines pour évaluer l’état des maisons. Notre prochain objectif est d’engager les réparations. Et si cela ne suffit pas, comme ce sera probablement le cas de certaines maisons, nous envisageons les déménagements vers d’autres constructions. » Un engagement que l’Observatoire ne manquera pas de suivre…

 

 


 

Les articles de l’Observatoire du logement en Haïti peuvent être reproduits gratuitement, à condition d'en indiquer clairement la source (© Observatoire du logement en Haïti) et l’auteur, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support papier la mention de l'adresse de notre site (www.observatoiredulogementenhaiti.org) est exigée. En revanche, les documents de la rubrique Réflexion relèvent de la propriété intellectuelle de leur auteur, seul à pouvoir délivrer l'autorisation de (re)publication. 

footerCapLeft

facebook twitter Mososah (2)
[Accueil] [Qui sommes nous] [Contact] [Participer]

footerCapRight